English
Conseil d'agrément des programmes universitaires canadiens en audiologie et en orthophonie

Objectifs et principes


Le CAPUC-AO a été formé:


• Pour établir des normes nationales minimales et explicites pour l'enseignement en SCH (science de la communication humaine) et les distribuer aux intervenants concernés.

• Pour évaluer les programmes universitaires individuels relativement aux normes minimales.

• Pour utiliser les normes d'enseignement et le processus d'évaluation afin d'encourager la croissance et le développement des programmes universitaires canadiens en SCH et, ce faisant, encourager la croissance et le développement des professions en audiologie et en orthophonie.

• Pour assurer aux associations professionnelles et aux organismes de réglementation que les programmes canadiens accrédités ont fourni la préparation académique de niveau d'entrée requise pour entreprendre la pratique en audiologie ou en orthophonie.

• Pour diriger le public vers des programmes qui respectent les normes d'agrément.


Notre processus d'agrément se fonde sur les huit principes suivants:


1. Une base formée d'un ensemble de connaissances et de compétences est nécessaire à la pratique du métier d'audiologiste et d'orthophoniste.

2. Les normes qui définissent ces exigences de base devraient être instaurées, et appliquées, à l'échelle nationale.

3. Le processus d'évaluation des programmes fournit un apport pertinent et utile qui stimule l'amélioration continue des programmes.

4. L'autonomie des universités et des programmes individuels est respectée relativement à la façon d'atteindre ces exigences minimales. Les différences entre les différents programmes universitaires sont anticipées et l'innovation responsable est encouragée.

5. Les équipes d'évaluation devraient être principalement constituées de personnes ayant l'expérience de l'enseignement auprès des audiologistes et des orthophonistes. Les évaluateurs doivent recevoir une orientation et une formation approfondies sur les politiques et procédures d'agrément.

6. L'évaluation des programmes individuels se fait de façon autonome et dissociée du programme à évaluer. Le processus d'évaluation se déroule avec objectivité, transparence et en assurant la confidentialité du matériel évalué.

7. Le processus se déroule aussi efficacement que possible de façon à minimiser les coûts et la duplication du travail et des efforts pour l'organisme d'agrément et le programme candidat.

8. Le processus d'agrément en lui-même requiert une évaluation continue.